Choix du moment de décollage

Avant de gonfler son aile, le pilote doit encore vérifier quelques points importants. Il vérifiera une der-nière fois la direc-tion et l’intensité du vent. Si le vent ressenti est d’origine thermique, il est très probable que son intensité change. Lors des passages de rafales thermiques, l’intensité augmente. En début de journée, alors que la brise […]

Avant de gonfler son aile, le pilote doit encore vérifier quelques points importants.
Il vérifiera une der-nière fois la direc-tion et l’intensité du vent.
Si le vent ressenti est d’origine thermique, il est très probable que son intensité change. Lors des passages de rafales thermiques, l’intensité augmente. En début de journée, alors que la brise est faible, le pilote choisi-ra plutôt un passage thermique pour gon-fler. A l’inverse, si l’intensité est un peu forte au goût du pilote, il attendra la fin du cycle pour une accalmie.
Il regardera aussi avant de partir que l’es-pace devant lui, mais aussi sur les côtés, est bien dégagé.
Enfin comme on le voit sur cette photo, le pilote est décontracté, les bras en « W » et
il attend le bon créneau de vent.

Rechercher